16/04/2018

Ne tombe pas amoureux...

Ne tombe pas amoureux d’une femme qui lit, d’une femme qui ressent bien trop, d’une femme qui écrit…
Ne tombe pas amoureux d’une femme cultivée, magicienne, délirante, folle.
Ne tombe pas amoureux d’une femme qui pense, qui sait ce qu’elle sait et qui, en plus, peut s'envoler ; une femme sûre d’elle-même.

Ne tombe pas amoureux d’une femme qui rit ou pleure en faisant l’amour, qui sait transformer sa chair en esprit ; et encore moins d’une qui aime la poésie (celles-là sont les plus dangereuses), ou qui passe une demi-heure à contempler un tableau et qui ne peut vivre sans musique.

Ne tombe pas amoureux d’une femme qui s’intéresse à la politique, qui est rebelle et qui a le vertige devant l'immense horreur des injustices. Une qui aime les matchs de foot ou de baseball et qui n’aime absolument pas regarder la télévision. Ni d’une femme qui est belle quels que soient les traits de son visage ou les lignes de son corps.

Ne tombe pas amoureux d’une femme intense, ludique, lucide et irrévérencieuse.
Ne souhaite pas tomber amoureux d'une telle femme.
Car, si d’aventure tu tombes amoureux d’une femme pareille, qu’elle reste ou pas avec toi, qu’elle t’aime ou pas, d’elle, d’une telle femme, JAMAIS on ne revient.

[Traduit de Martha Rivera-Garrido]

08/04/2018

Souvenir


"Rien n'est estimable en soi, ni l'or, ni les perles, ni les soieries les plus fines. Un objet, si parfait soit-il, n'a de valeur que par le souvenir qu'il incarne."

[Louis Lefebvre - Guanahani]

01/04/2018

Les 7 merveilles du monde

On a demandé à un groupe d’étudiants de dresser la liste de ce qu’ils croyaient être "Les Sept Merveilles du Monde" de notre époque.
Il y eut quelques différences mais voici en gros ce qui a recueilli le plus grand nombre de votes :

1. Les grandes pyramides d’Égypte 
2. Le Taj Mahal
3. Le Grand Canyon
4. Le Canal de Panama
5. L’Empire State Building
6. La Basilique St-Pierre
7. La Grande Muraille de Chine
 
Pendant qu’elle compilait les votes, l’enseignante nota qu’une étudiante n’avait toujours pas remis son papier. Elle demanda à la jeune fille si elle avait de la difficulté à dresser sa liste. 
Celle-ci répondit : "Oui, un peu. C’est difficile de décider car il y en a tellement !"
L’enseignante dit : "Dis-nous ce que tu as et peut-être pourrons nous t’aider ?"
 
La jeune fille hésita puis dit : "Je crois que les Sept Merveilles du Monde sont :

1. Voir
2. Entendre
3. Toucher
4. Goûter
5. Sentir
6. Rire…
7. et Aimer…"
La classe resta silencieuse...

Ces choses sont tellement simples et ordinaires que nous oublions à quel point elles sont merveilleuses !

13/03/2018

"Miserere" d'Allegri / "Neuf Répons des Ténèbres" de F.Villard



Pour ses prochains concerts, l'Ensemble vocal Cori Spezzati vous convie à découvrir en création mondiale une œuvre de Franck Villard "Neuf Répons des Ténèbres pour le Jeudi Saint".

Alternant avec les Lamentations grégoriennes du spécialiste Hervé Lamy, ces Répons placent l'auditeur dans l'atmosphère ardente des dernières heures du Christ avant son arrestation et sa Passion...

Nous mettons cette œuvre en miroir avec le célèbre "Miserere" de Gregorio Allegri, dont chaque interprétation contient sa propre originalité : vous entendrez en mars la version élaborée par notre directeur musical.

Dimanche 18 mars 2018 à 16h
XXIème Semaine du Marais Chrétien

Église Saint-Paul-Saint-Louis
- 99 rue Saint Antoine, Paris 4e
Libre participation aux frais

Samedi 24 mars 2018 à 12h
*

Église Notre Dame de la Gloriette
- 14000 Caen
Entrée libre
*Programme "Répons" en parallèle de l'enregistrement de l’œuvre

N'hésitez pas à partager et diffuser largement cette information ! 

15/02/2018

Pour écrire un seul vers...


"Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d’hommes et de choses, il faut connaître les animaux, il faut sentir comment volent les oiseaux et savoir quel mouvement font les petites fleurs en s’ouvrant le matin.

Il faut pouvoir repenser à des chemins dans des régions inconnues, à des rencontres inattendues, à des départs que l’on voyait longtemps approcher, à des jours d’enfance dont le mystère ne s’est pas encore éclairci, à ses parents qu’il fallait qu’on froissât lorsqu’ils vous apportaient une joie et qu’on ne la comprenait pas (c’était une joie faite pour un autre), à des maladies d’enfance qui commençaient si singulièrement, par tant de profondes et graves transformations, à des jours passés dans des chambres calmes et contenues, à des matins au bord de la mer, à la mer elle-même, à des mers, à des nuits de voyage qui frémissaient très haut et volaient avec toutes les étoiles - et il ne suffit même pas de savoir penser à tout cela.

Il faut avoir des souvenirs de beaucoup de nuits d’amour, dont aucune ne ressemblait à l’autre, de cris de femmes hurlant en mal d’enfant, et de légères, de blanches, de dormantes accouchées qui se refermaient. Il faut encore avoir été auprès de mourants, être resté assis auprès de morts, dans la chambre, avec la fenêtre ouverte et les bruits qui venaient par à-coups.

Et il ne suffit même pas d’avoir des souvenirs. Il faut savoir les oublier quand ils sont nombreux, et il faut avoir la grande patience d’attendre qu’ils reviennent.
Car les souvenirs ne sont pas encore cela. Ce n’est que lorsqu’ils deviennent en nous sang, regard, geste, lorsqu’ils n’ont plus de nom et ne se distinguent plus de nous, ce n’est qu’alors qu’il peut arriver qu’en une heure très rare, du milieu d’eux, se lève le premier mot d’un vers."

Rainer Maria Rilke
[Pour écrire un seul vers (1910), Les Cahiers de Malte]

13/01/2018

... Préparation

Ne sous-estime pas une personne qui recule.

Si ça se trouve, elle prend de l'élan.